vendredi 24 septembre 2010

Robert Charles Wilson - Spin


La vie de Tyler Dupree est inextricablement liée à celle des jumeaux Lawton, Diane et Jason. Ils étaient ensemble la nuit où la Terre a été coupée du reste de l'univers par une mystérieuse barrière opaque à l'extérieur de laquelle le temps s'écoule des millions de fois plus vite. Il ne reste donc plus que quelques décennies avant que le Soleil ne transforme la Terre en une boule de feu, exterminant ainsi l'humanité. Jason n'a alors plus qu'un but dans la vie : comprendre pourquoi et par qui la barrière a été installée. Spin est un roman de science-fiction vertigineux qui réussit le pari de nous transporter dans un futur lointain qui reste familier. Une réussite couronnée aux Etats-Unis par la plus haute distinction de la science-fiction, le prix Hugo, et en France par le Grand Prix de l'Imaginaire.

Spin est une indéniable réussite, un roman d'une rare justesse, un petit bijou. Pendant les 600 pages et quelque de ce roman, l'auteur nous fait suivre 30 ans de la vie de trois personnages : Tyler, jason et Diane. Ce sont tous les trois des enfants du Spin et tous les trois vont le gérer à leur manière. Jason va livrer une bataille acharnée contre le temps pour essayer de comprendre les origines du Spin et qui sont les hypothétiques, ceux à l'origine du Spin. Diane va se réfugier dans la spiritualité. Face à un Spin qu'elle ne comprend pas, elle va chercher des réponses dans des mouvements religieux de plus en plus sectaires. Quand à Tyler, c'est le trait d'union entre Jason et Diane. N'ayant ni l'intelligence de l'un, ni la foi de l'autre, il va gérer le Spin comme il peut, au jour le jour comme des milliards d'autre individus sur la planète.

Spin c'est un roman de science fiction humaniste. Bien sur Robert Charles Wilson nous livre quelques explications scientifiques de ci de là mais ce qui l'interresse avant tout ce sont ses personnages. Et ses personnages constituent la grande force du roman. Ils sont travaillés avec beaucoup de finesse, toujours justes et attachants chacun à leur manière. Ils ont leurs forces, leurs faiblesses, leurs blessures. Chacun réagit comme il peut face à ce phénomène qui les dépasse tous. On vibre pour eux. On partage leurs doutes et leurs interrogations et ce sont presque des amis qu'à la fin du roman on quitte une larme à l'oeil.

Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce roman et vous le conseille vivement. C'est le 1er livre de l'auteur que je lis, ca n'est certainement pas le dernier. A noter que Spin est le 1er tome d'une trilogie. Le second tome, Axis, est déjà disponible en grand format et malgrès des critiques moins enthousiastes, je pense que je vais me le prendre assez rapidement. Quand au dernier tome, il devrait paraitre en France début 2012... Ça va être long.

5 commentaires:

Efelle a dit…

Je te conseille Les Chronolithes qui est aussi très efficace.

Pour Axis, la déception est due à l'attente causé par Spin et accentué par le rythme très lent d'Axis. Sa fin est quand même très poignante même si elle constitue aussi un appel à Vortex.

Pitivier a dit…

J'ai acheté Axis et à travers temps aujourd'hui. Si ca me plait, Darwinia et les Chronolithes suivront.

GiZeus a dit…

Ben moi l'humain à la sauce Wilson m'a gentiment gonflé, c'est paradoxalement la partie hardSF que j'ai préférée.

Pitivier a dit…

Je suis en train de lire Axis et c'est que du bonheur. Les persos sont toujours aussi bien construits. Quand a l'intrigue, les questions sociétales y ont une place de choix. Effectivement, si c'est pas ton trip, Wilson n'est pas pour toi.

GiZeus a dit…

En fait je n'ai rien contre l'exploration de l'âme humaine, du développement des personnages. Mais la mayonnaise n'a pas pris avec Wilson, alors qu'avec Tolstoï, que je découvrais avec Anna Karénine, créait des personnages tels que je n'en avais jusqu'ici jamais vu. Et j'ai adoré Tolstoï, malgré les 3 semaines ininterrompues passées en compagnie de son bouquin.

Après je ne suis pas fermé, l'âge évoluant les goûts font de même, et il n'est pas exclus que je trouve mon bonheur avec Wilson. Mais pour l'instant non.

Publier un commentaire

Attention : Tout commentaire Anonyme sera systématiquement effacé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.