jeudi 23 juin 2011

Le Cauchemar d'Innsmouth - H.P. Lovecraft

Auteur : H.P. Lovecraft
Editeur : J'ai lu
Pages : 189
Prix : 3,70€

Innsmouth... C'est le hasard qui m'y conduisit, durant cet été où je fêtais ma majorité en parcourant la Nouvelle-Angleterre. Je voulais me rendre à Arkham, mais le prix du billet de train me fit hésiter. C'est alors que l'employé des chemins de fer me parla de ce vieil autobus, que presque personne n'empruntait. Parce qu'il passait par Innsmouth... Mais pourquoi les gens évitaient-ils cet ancien port de pêche, comme si ses habitants avaient la peste ? Après cette horrible nuit que je passai là-bas, je compris. Je réussis pourtant à m'échapper, de justesse. Était-ce vraiment une chance ? J'ignorais alors que le cauchemar ne faisait que commencer...

Le cauchemar d'Innsmouth, seconde et courte chronique consacrée à Lovecraft en ce pluvieux mois de juin, est un recueil de nouvelles dont le récit qui donne son titre à l'ouvrage, sans conteste possible la meilleure histoire du livre, constitue le plat de résistance. Cette nouvelle raconte l'histoire d'une ville, Innsmouth, autrefois florissante mais aujourd'hui presque en ruines et que tout le monde évite. Et pour cause, ses habitants s'adonnent au culte d'une ancienne divinité païenne, Dagon, et semblent frappés de difformités physiques assez étranges. Cette nouvelle est considérée comme une des plus importantes de l'oeuvre de Lovecraft car non seulement on y découvre la ville d'Innsmouth mais on apprend énormément de choses sur le culte de Dagon et Lovecraft y parle pour la première fois de "Ceux des profondeurs", des créatures aquatiques mi homme, mi poisson. Malheureusement, ce recueil ne fait que confirmer ce que l'affaire Charles Dexter Ward laissait entrevoir. Lovecraft me fait chier. Ça ne me fait pas peur un seul instant. Je trouve ça plutôt mal écrit, sans style. Les nouvelles racontent toujours un peu la même chose et ça en devient lassant. Autant la mythologie créée par Lovecraft me fascine autant ses écrits m'indiffèrent. Ce livre ne fait que 189 pages mais j'ai eu un mal fou à le finir. Bref, je vais arrêter pour l'instant mes lectures de cet auteur car je frôle l'overdose. J'y reviendrait peut être plus tard quand j'aurais retrouvé un peu de motivation.

CITRIQ
ils en parlent également : Hugin & Munin

10 commentaires:

Efelle a dit…

En effet n'insiste pas trop si tu n'accroches pas au style, pas la peine de se faire du mal.

Pitivier a dit…

Je vais au moins tenter l'appel Chtulhu que j'ai de toute façon dans ma PAL mais effectivement, je ne vais pas insister plus que ça.

Guillaume44 a dit…

Faut pas insister si ça bloque, c'est clair.

"Je trouve ça plutôt mal écrit, sans style"

Je suis gaga de Lovecraft mais faut bien avouer que t'as pas tord ! Je ne sais pas si c'est la traduction ou le texte original qui fait ça par contre.

Malorie a dit…

J'ai découvert récemment l'auteur avec cette nouvelle et plusieurs autres du même recueil et j'ai été conquise ! J'ai adoré la folie qui règne dans ces pages. On sent vraiment que l'auteur était un homme perturbé. J'ai hâte de lire d'autres oeuvres de lui.

Pitivier a dit…

@Guillaume44
J'aimerais quand même lire l'appel de Chtulhu. En fait, je me dis que j'aurais du commencer par là. Et puis, comme toi, j'ai comme un doute quand à la qualité des traductions qui semblent pour le moins suspectes. C'est pourquoi je pense que je lirais sans doute les contrées du rêves avec les nouvelles trads pour me faire un avis à ce sujet.

@Malorie
C'est clair qu'il se passait de doles de choses dans la tête de HPL.

Guillaume44 a dit…

Bonne idée, mieux vaut dans ce cas se pencher sur les pièces majeures de Lovecraft (celles qui forgent la culture HPL d'ailleurs !) et sur les nouvelles traductions, au moins tu auras fait un examen critique de l'œuvre pour ta propre culture perso, si le reste ne te branche pas !

Julien le Naufragé a dit…

Vil païen, tu n'aimes pas Lovecraft! Pffff ;-)
Allez, lis autre chose, ce n'est pas les bons livres qui manque. Mais c'est clair que Lovecraft, par expérience à ces fans... et puis tout le reste qui est moyennement, voir pas dut out, convaincu.

Pitivier a dit…

Oui, je suis un hérétique. J'ai même trouvé un forum de fans qui est en train de préparer un bucher pour m'exorciser.

Lorhkan a dit…

Lovecraft m'attire depuis longtemps, mais pas moyen de trouver le temps de m'y mettre... Les Contrées du Rêve m’intéressent beaucoup (notamment grâce à la traduction révisée), de même que l'intégrale du Mythe de Cthulhu tant qu'à faire !^^

Pitivier a dit…

J'ai trouvé les contrées du rêve à un bon prix en occaz. Reste plus qu'à trouver la motivation.

Enregistrer un commentaire

Attention : Tout commentaire Anonyme sera systématiquement effacé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.