jeudi 10 mars 2011

Les Déserteurs Temporels - Robert Silverberg

Auteur : Robert Silverberg
Editeur : Le livre de poche
Pages : 219
Prix : 6,00€

Vous ne supportez plus ce vingt-cinquième siècle surpeuplé et pollué. Vous êtes chômeur de quatorzième classe, la plus basse. Une seule solution, fuyez dans le temps.
Grâce à l’invention de Lanoy, devenez un déserteur temporel. Au risque des paradoxes. Robert Silverberg est l’une des plus grandes figures de la science-fiction américaine.


Dans une société de presque 30 milliards d'habitants entassés dans des villes immenses et surpeuplées, répartis dans un système de classes donnant droit à plus ou moins de luxe, de confort ou d'intimités, gouvernés par un "Big Brother" omniprésent et omniscient, les citoyens les plus défavorisés, sans emplois et sans avenir, ont trouvé un moyen risqué et illégal pour échapper à leur sort. Grâce à un certain Lanoy, ils deviennent des sauteurs, des déserteurs temporels. Ils voyagent dans le temps, émigrent dans le passé vers une vie qu'ils pensent meilleure. Ces sauteurs ont intégré le passé, l'ont modifié et sont même mentionnés dans les livres d'histoire. Mais les membres du conseil souhaitent faire cesser cette activité illégale et par la même occasion s'emparer de la technologie du voyage temporel. Ils chargent donc Joe Quellen, fonctionnaire de police, de mettre fin à ce trafic... Les déserteurs temporels est un court roman de Robert Silverberg qui mélange à la fois une histoire de voyage dans le temps avec tous les paradoxes que cela peut comporter et une critique d'une société futuriste déshumanisée où quelques privilégiés des classes dominantes vivent dans l'opulence au détriment de l'immense majorité de la population... Voyage temporel et dystoptie dans un même roman, l'idée est bonne mais le résultat est inégal.

Même si Silverberg n'invente pas grand chose sur le sujet et va même bien moins loin qu'un Orwell ou un Huxley, il n'en reste pas moins que la peinture qu'il nous fait de cette société est pour le moins savoureuse et que j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre les différents protagonistes dans leur quotidien où tout est rationné, classé, organisé. Où les classes laborieuses vivent une existence déprimante et où les classes dominantes vivent dans l'opulence et la luxure et s'adonnent à des activités sociales pour le moins étranges... Sectes, drogues et régurgitations sociales sont au programme. Quand à Joe Quellen, le protagoniste principal, c'est un anti héros comme on les aime. Bien que flic, il est le premier à violer la loi puisqu'il jouit en secret de privilèges réservés à la deuxième classe alors qu'il fait partie de la septième. Continuellement dans la crainte d'être démasqué et rétrogradé, Quellen vit dans un état de paranoïa constant. Le personnage est plein de contradictions et de rugosités qui font son charme.
Par contre, l'aspect voyage temporel du roman est bien moins travaillé. L'auteur est bien moins à l'aise avec ce sujet qu'il ne l'était dans Les Temps parallèles. Globalement la gestion des paradoxes temporels est moins aboutie. Silverberg s'embrouille souvent dans des explications peut convaincantes et délaisse même cet aspect de l'histoire pendant une bonne partie du roman pour y revenir à la fin et terminer en boulet de canon. Le voyage temporel n'est pas selon moi le vrai sujet du livre. Il n'est qu'un prétexte pour explorer tous les bas-fonds d'une société déshumanisée, malade et paranoïaque.

Pas franchement désagréable à lire, Les déserteurs temporels est roman mineur trop inégal pour marquer durablement les esprits. Il peut même sembler bâclé sur la fin tellement Silverberg expédie l'histoire dans les dernier chapitres. Sa lecture est donc tout à fait dispensable. Mais si vous l'avez dans votre PAL pourquoi pas. Il y a quand même quelques bons moments.

CITRIQ

Challenge Winter Time Travel

3 commentaires:

Guillaume44 a dit…

J'y viendrai, étant assez fan de Silverberg !

Pitivier a dit…

quand on est fan, on l'est jusqu'au bout...

El Jc a dit…

J'y viendrai également et pour la même raison ;o)

Enregistrer un commentaire

Attention : Tout commentaire Anonyme sera systématiquement effacé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.