samedi 26 février 2011

Les Temps parallèles - Robert Silverberg

Auteur : Robert Silverberg
Editeur : Le livre de poche
Pages : 317
Prix : 6,50€

La dernière mode, c'est le tourisme temporel. Visitez la Rome des Césars, le Golgotha le jour de la crucifixion du Christ, les venelles de Constantinople lors du sac de la ville par les Croisés.
Mais ne vous écartez pas du chemin qui vous a été tracé, sous peine de disparaître dans un paradoxe temporel.
Voici l'un des romans les plus jubilatoires de Robert Silverberg, une des plus grandes figures de la science-fiction américaine.


En 2059, le tourisme temporel est à la mode. Accompagnés d’un guide, les touristes remontent le temps pour vivre en direct les grands événements de l’histoire. Jud Elliott, nouvellement intégré dans la guilde des guides temporels, est un spécialiste de Byzance et emmène ses touristes visiter la splendide Constantinople sur plus de 1000 ans d’histoire, depuis la fondation de la ville, en passant par les croisades et la conquête de la ville par les Turcs. Mais lorsque l’un d'entre eux lui échappe, il va se rendre compte que l’Histoire telle qu’il la connaît a été altérée. Il devra tout mettre en œuvre pour la rétablir dans son état original.

Les temps parallèles est un roman franchement sympathique. Robert Silverberg nous fait explorer Constantinople grâce à une reconstitution, pour autant que je puisse en juger, sérieuse et efficace. Il joue avec les paradoxes temporels sans jamais se prendre les pieds dedans, les utilisant de manière fort ludique. Le roman est en plus teinté d’érotisme et de sensualité. Les différents protagonistes du roman profitant du voyage temporel pour séduire les plus grandes libertines de l’Histoire.

Le style est fluide et agréable. L’histoire est sans temps mort même si elle peut dérouter car l’action met du temps à arriver. Le seul véritable reproche que je pourrais lui faire est un héro un peu trop terne. Il est parfois empoté, semblant moins à l’aise avec le voyage dans le temps et ses paradoxes que le lecteur. Il se fait même voler la vedette par un personnage secondaire, Metaxas, qui possède la gouaille et le charisme qui lui manquent tant.

Quoi qu’il en soit, ce roman est une lecture fort agréable. Sans être extraordinaire, les temps parallèle procure beaucoup de plaisirs et donne envie de poursuivre la découverte son auteur.

CITRIQ

Challenge Winter Time Travel

6 commentaires:

Guillaume44 a dit…

Bien d'accord avec ton analyse, j'avais bien aimé ce court roman, très entraînant !

El Jc a dit…

Un Silverberg qui m'a échappé... Je note pour combler cette lacune.

Julien le Naufragé a dit…

Je l'ai et je voulais le lire sur le challenge, mais Guillaume me disait que c'était plutôt sur le voyage temporel que de l'uchronie. Du coup je ne l'ai pas encore lu. Très belle illu dessus je trouve!

Pitivier a dit…

@Julien
Ce n'est pas une vraie uchronie, c'est certain. Mais c'est listé sur uchronies.com, donc accepté pour le challenge. Et ca n'est pas tellement différent de La Brèche de Christophe Lambert. Donc tu peux y aller.

La couv, sympa en effet, est de Manchu.

@El Jc
bien venue sur ce blog.

Phooka a dit…

ca fait longtemps que je n'ai pas relu de Silverberg (j'ai eu ma grande période il y a 20 ans! :)). Tu me donnes envie de m'y replonger!

Guillaume44 a dit…

@ Julien : oui mais Lhisbei autorise pas mal de largesses pour le défi, donc il ne faut pas hésiter (il y a un désaccord entre certains blogueurs et uchronies.com mais pour le défi on va pas se prendre la tête !)

Enregistrer un commentaire

Attention : Tout commentaire Anonyme sera systématiquement effacé.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.